HANDICOOL

UN FORUM POUR HANDIS ET VALIDES SANS TABOU
 
AccueilPortailCalendrierFAQGalerieRechercherS'enregistrerConnexionmes images

Partagez | 
 

 Frères et soeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jackynou
Admin


Nombre de messages : 593
Age : 68
Date d'inscription : 05/03/2008

Feuille de personnage
JEUX DE ROLE:

MessageSujet: Frères et soeurs   Dim 14 Sep - 12:02

Frères et soeurs
pour la vie.
Un nouveau documentaire disponible pour diffusion publique ou privée apporte un éclairage actuel sur les rapports entre parents et enfants dans les familles dont un membre est handicapé.


La première chose que l'on remarque dans "Mon frère, ma soeur et... le handicap", c'est que tout les intervenants sont nommés; il est en effet assez habituel que les enfants et adolescents soient, si ce n'est anonymes, du moins désignés par leur seul prénom, comme s'ils n'étaient pas des personnes à part entière mais des petits êtres un peu bêtas auxquels on s'adresse avec condescendance. Ce respect des réalisateurs du documentaire, Olivier Raballand et Rémy Viville, se ressent dans l'ensemble du film, chacun exprimant un propos personnel avec le plus grand naturel.


La tonalité générale des témoignages, comme des propos des professionnels qui les ponctuent ou les commentent est optimiste, éloignée de la simple relation d'une souffrance obligée tout en abordant les sujets difficiles : la surprotection de l'enfant handicapé par les parents et le délaissement ressenti par les frères et soeurs, le sentiment de culpabilité d'être bien portant alors que son parent est handicapé, la difficulté de le dire, etc. Globalement, le handicap est assez bien vécu au quotidien dans les familles, c'est dehors que ça se gâte. Gwenn Fleury, 10 ans, quitte son fauteuil roulant pour jouer au foot mais il n'aime pas qu'on parle de sa façon de marcher. Samia Soltani a découvert le monde en quittant un établissement spécialisé à l'âge de neuf ans : elle n'a trouvé ses marques que deux ans plus tard, après avoir dû se battre pour gagner sa place au sein de l'école, même à la cantine...



Dominique Le Douce évoque le propos insensé visant son frère, lancé à sa mère par une autre femme : "Quand on a un enfant comme le vôtre, on ne le sort pas !" (la famille était à la plage, c'étaient les vacances). Cédric Pirart qualifie d'accumulation de "strates" les regards quotidiens posés sur son frère qui parfois le mettent hors de lui.

Le point de vue des professionnels est pondéré, relativisant parfois l'acceptation du handicap au sein de la fratrie. Le sentiment de honte d'avoir un frère ou une sœur handicapé demeure très présent, générant une honte supplémentaire, d'avoir honte de son frère ou de sa soeur, sentiment qui coupe du lien social et qui est difficile à vivre. S'ajoute à ce constat la moindre exigence des parents vis-à-vis de l'enfant handicapé, pour le comportement comme pour le travail scolaire, qui déséquilibre la relation familiale et peut engendrer des pulsions sadiques qu'il faut savoir évacuer sans en faire un drame, selon la psychologue Nicole Pousseur. Synthétisant le travail d'un groupe de parole, Hervé Dalibert, doctorant en sociologie, répertorie par typologie la place des frères et soeurs auprès de leur parent handicapé : assujettis prenant le relais des parents comme une tâche non consciente allant de soi, continuateurs assumant de manière consciente et réfléchie l'héritage parental, opportunistes au sens étymologique qui consiste à tirer le meilleur parti de la situation, affranchis qui prennent de la distance dans leur rôle respectif. Mais l'ensemble des fratries s'interdisent de rejeter le parent handicapé, et Sandrine Arnaud considère même qu'accepter sa soeur est la "porte d'entrée vers [soi]". Chacun, valide comme handicapé, espère réussir sa vie, avoir des enfants, sans oublier l'autre.


Jacques Vernes, janvier 2008.


Mon frère, ma soeur et... le handicap, film documentaire de 26' complété par un entretien relatif à un groupe de parole dédié, Editions d'un monde à l'autre, D.V.D non sous-titré en vente chez l'éditeur : 60€ pour diffusion publique, 39€ pour usage privé.
Revenir en haut Aller en bas
http://handicool.superforum.fr
tite Râte



Nombre de messages : 5
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Frères et soeurs   Mer 3 Mar - 15:10

Mon père m'a adopté, à l'âge de 18 mois lorsqu'il a épousé ma mère....
Elle vivait seule avec moi lorsque j'étais bébé.....
Pour l'époque, une femme seule avec un enfant, c'était mal vu. Elle voulait absolument, que j'ai un père.....
Trois plus tard, je perdai ma mère....
Mon père s'est remarié six mois plus tard, avec une femme que je devais appeler: "maman"...
J'ai été fille unique jusqu'à douze ans.... Déjà, c'était pas le grand amour avec mes parents, parce qu'il avait honte de mon handicap... ils me cachaient de la famille
(Je décrirai mon handicap dans un autre post).
Mon frère est né, j'étais presque adolescente...
Mes parents s'éloignaient de moi, de plus en plus, au profit du p'tit frère...
Il a grandit, en ayant une vision très négative du handicap.... Il m'a toujours considéré comme une "étrangère"....
Par bonheur, (si je puis dire, j'ai grandi dans un établissement de rééducation; j'allai à l'école, j'avais des camarades handis, mais j'étais bien, au centre.... entourée de mes éducatrices qui m'aimaient bien....
Mes parents n'ont pas "choisi" de m'adopter.... Ca s'est imposé à eux....
Lorsque j'étais petite, à leurs yeux, j'étais une poupée qu'ils n'imaginaient pas voir grandir...
Au fur et à mesure, ils disaient, que mon handicap grandissait avec moi; c'était faux, puisqu'il n'évolue pas, et que je ne suis pas contagieuse...
Mon frère a grandi, avec cette image de moi...
Revenir en haut Aller en bas
http://croclavie.forumactif.org/
 
Frères et soeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier "Frères et soeurs sans rivalités"
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"
» frères et soeurs dans la même chambre
» Rivalités entre frères et soeurs : intervenir efficacement dans les conflits entre enfants
» Elle découvre que son fils a 150 frères et soeurs !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICOOL :: Parler de son handicap :: VOTRE HANDICAP : Si vous souhaitez en parler-
Sauter vers: