HANDICOOL

UN FORUM POUR HANDIS ET VALIDES SANS TABOU
 
AccueilPortailCalendrierFAQGalerieRechercherS'enregistrerConnexionmes images

Partagez | 
 

 Je vais...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jackynou
Admin


Nombre de messages : 593
Age : 68
Date d'inscription : 05/03/2008

Feuille de personnage
JEUX DE ROLE:

MessageSujet: Je vais...   Ven 13 Fév - 15:32



Je vais...

Devant le lycée de Mulhouse, les jeunes par petits groupes, discutent devant l'immense portail en fer forgé. Certains grillent la dernière cigarette, d'autres écoutent le dernier succès musical, d'autres narrent leurs vacances estivales. Seul Franck se tient à l'écart c'est comme cela depuis des mois, oui depuis que sa meilleure amie est partie pour la Normandie.
Il est inconsolable et aucun élève ne cherche à lui parler car ses réponses sont brèves, oui, non... difficile d'engager une conversation... et pourtant quelques uns le saluent chaque jour, lui proposent un ciné ou un resto mais sans suite. Mathieu son voisin de classe fait tout son possible pour l'aider à retrouver le sourire, il propose même d'en parler au professeur, à un médecin ou à un psychologue mais Franck reste de marbre, il pense s'en sortir seul...
- Franck tu me fiches la trouille tu dois te reprendre en main...
- Ne t'inquiète pas Mathieu, je vais bien merci à toi !
- Non tu ne vas pas bien, tu t'isoles, tu ne manges plus à la cantine, tu ne sors plus, tu n'as plus d'amis, c'est grave et crois moi je suis inquiet pour toi. Ok balance moi « que ça ne me regarde pas »... J'ai peur pour toi...
- A toi je ne te parlerais jamais comme cela, on se connaît depuis des années.
- Justement Franck je ne tiens pas à te perdre, tu es un mec génial, hyper doué et même le meilleur d'entre nous et tu m'as encouragé à bosser lorsque j'avais tendance à baisser les bras, alors à mon tour de te le rendre...
- Merci Mathieu, mais tu ne peux pas comprendre...
- Peut-être Franck mais aimer, chérir, sont des sentiments incontrôlés, laisse ton être s'envoler doucement dans des tourbillons de sentiments... n'aies pas peur de tout avouer livre toi à une personne de ton entourage, le partage est une clé d'amour tout secret doit être livré un jour, que ce soit bonheur, tourments ou malheurs n'aie pas peur de pleurer les larmes sont là pour soulager livre toi comme tu en as envie par les yeux , par le coeur , par écrit tu te sentiras désenvoûté de tout ce qui fait souffrir et tu pourras enfin retrouver le sourire.
- Si c'était aussi facile... Charlotte serait restée.
- Elle n'avait pas le choix tu le sais bien, son père a été muté à Rouen, elle aussi doit avoir beaucoup de regrets,tu dois lui manquer...
- La mutation de son père a bon dos, enfin c'est la vie !
- Ne culpabilise pas, tu pourras peut être la rencontrer aux vacances de noël !
- Non, c'est impossible Mathieu, impossible c'est fini...
- Si tu as des problèmes d'argent pour le voyage, je t'aiderai, demande le moi, mais ne t'enfonce pas plus dans la déprime, tu dois penser à tes parents, à ton petit frère.
- Je sais, je sais, je les adore mais ils ne pourront rien faire...
- Tu en a parlais avec tes parents ?
- Bof ! Et puis merde, tu me fais chier avec tes questions Mathieu, laisse moi seul, casse toi, je n'ai pas besoin d'aide ! Tu comprends ça ! Personne ne peut m'aider...
- Hé ! Tu pètes un câble mon pauvre, t'as vu comme tu me parles ? Ok, si tu es aussi fort mentalement et bien je vais me casser pauvre naze...
- Excuse moi Mathieu mes paroles dépassent mes pensées, je ne supporte plus rien depuis des semaines, même mon petit frère me le dit tous les jours, parfois même il pleure lorsque je ne veux pas jouer avec lui...
- Il n'y est pour rien ton frère, tu le comprends ça, pourquoi t'en prendre à la terre ?
- Quentin adore Charlotte et je ne supporte plus ses questions à la con, elle est où ? Elle revient quand ? On va la voir.....
- Tu ferais quoi à cinq ans ? Tu déprimes, tu t'en prends à Quentin, puis un autre jour à tes parents... Je t'en supplie va voir l'infirmière du bahut ou ton médecin pour en discuter, il n'est jamais trop tard. La santé passe avant Charlotte... Tu vas où Franck ?
- Me reposer t'inquiète, tu poseras mon absence...
Mathieu avait fait le maximum pour convaincre Franck mais sans résultat positif. L'heure des premiers cours sonnaient. Une journée bien chargée s'engageait avec l'espagnol le cours préféré de Franck... Un peu de silence criait le professeur Martinez, on se croirait à la foire ! Franck n'est pas là ce matin ? C'est bizarre monsieur il était avec nous ce matin, Mathieu tu dois le savoir il te parlait !
- Franck était fatigué, il est rentré chez lui monsieur Martinez
Pauvre petit chou, le petit fayot fatigué, sa princesse est partie... Toutes ces paroles fusaient dans un brouhaha indescriptible... Mathieu ne pouvait plus le supporter, il prit ses affaires et se dirigea vers la sortie lorsque le professeur l'interpella...
- Mathieu, regagnez votre place ! Pourquoi vous pleurez, c'est Franck... Que lui arrive-t-il ? Celui qui l'ouvre je lui colle 8h samedi...
- Monsieur Martinez, j'ai très peur pour Franck, il va très mal depuis des semaines, il ne supporte plus rien, il ne sort plus....
Il en trouvera une autre gonzesse cria tout fort Pierre...
- Pierre c'est 8h samedi pour vous la fermer !
- T'es un pauvre naze Pierre, vous êtes tous des jaloux, vous détestez Franck car c'est le meilleur du lycée. Aucun ne lève le petit doigt pour l'aider, c'est ça la solidarité ! Vous préférez celle des grèves... Ne venez pas pleurer lorsqu'il sera...
- Calmez-vous Mathieu, on aidera Franck je vous le promets...
En pleurs, Mathieu quittait les cours, des images affreuses défilaient dans sa tête... trois fois, cinq, dix fois... mais le portable de Franck restait muet, il n'osait pas téléphoner à sa mère pour prendre des nouvelles. Mathieu regardait l'heure à la grande horloge de l'église, 11h00 et si... Il courut jusqu'à la maternelle au cas où Franck récupérerait son petit frère ! Les minutes tournaient quand soudain une voix se fit entendre...
- Bonjour Mathieu
- Ah, bonjour madame...
- Vous n'êtes pas en cours ce matin...
- Si, non, enfin je suis... Comment va Franck ?
- Il va bien je suppose, vous ne l'avez pas vu ce matin ? Il n'était pas...
- Ok, merci, excusez moi je pars à la cantine...
- Attendez Mathieu ! Que se passe-t-il ?
- Depuis des semaines votre fils est au plus mal...
- Ah bon ! Il en trouvera une autre fille, il n'y a pas que Charlotte...
- C'est tout ce que vous trouvez à dire ? Aidez-le bordel, il est suicidaire !
- Du calme garçon, il a 17 ans, il gère sa vie ! Vous savez où il est en ce moment ?
- Putain ce n'est pas vrai !!! Il n'est pas chez vous ?
- Je vous dis que non, ça suffit vos histoires, voilà mon petit Quentin...
Mathieu bouscula la mère, et partit en trombe à la recherche de Mathieu mais en vain... La ville est grande... 15h, une sonnerie, Mathieu se précipite sur son portable... Allo ! Allo ! Franck répond moi ! T'es où, je te cherche depuis ce matin ! Juré je suis seul... J'arrive...
- Merci Math d'être venu... Je suis venu te dire adieu
- NON ! Tu ne partiras pas comme ça, je ne te lâcherai pas, allez on rentre manger.
- Math, je voudrais te dire...Pff, c'est bon...
- J'ai vu Quentin il te fait de gros bisous et il t'attend son... Ne chiale pas !!!
- Math, je vais mourir...
- Moi aussi dans quatre vingt ans, allez on rentre...
- Math, je vais mourir... J'ai, j'ai... le Sida...
- Quoi ? Non tu déconnes... Qui te l'a dit ? Tu as fait un dépistage VIH ?
- Oui, oui, et même le test de confirmation comme le premier test était positif, c'est-à-dire qu'on trouve des anticorps...
- Ils peuvent se planter en médecine...
- Non, une infection par le VIH n'est considérée comme confirmée que si cette deuxième analyse est également positive... Tu me promets de ne rien dire à personne jusqu'à ma mort Mathieu...
- Et Charlotte elle...
- A ton avis, pourquoi est-elle partie ?
- Rien n'est perdu Franck tu t'en sortiras, juré je ne te laisserais pas tomber et ton père qui est médecin est bien placé pour t'aider...
- Je préfère ne pas parler de mon père, il a honte de moi, de son fils, il me l'a dit ouvertement, son boulot, sa clientèle passent avant tout...
- Et ta mère ?
- Elle ferme les yeux, elle en a que pour Quentin, pff ! C'est vrai il est jeune... Tiens cette chaîne, tu me la rendras lorsque je serais guéri...
Quelques années plus tard, Mathieu avait toujours cette chaîne et Franck était parti rejoindre le paradis. Putain de maladie, il s'investissait dans cette lutte en diffusant des tracts dans les écoles, lycées, discothèques pour ne jamais plus entendre un ami dire : je vais mourir !

TEXTE DE JACKY
Revenir en haut Aller en bas
http://handicool.superforum.fr
 
Je vais...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WW !!!!!!!! Je vais l'avoir ...
» je vais bosser chez autour de bébé mon reve !!!
» je crois que je vais craquer!!!
» D'ou-je viens...ou je vais! :)
» une palissade rétinienne (je vais me faire opérée de la cataracte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICOOL :: DICTONS CITATIONS PROVERBES POEMES & TEXTES : Vos créations ou Coups de coeur-
Sauter vers: