HANDICOOL

UN FORUM POUR HANDIS ET VALIDES SANS TABOU
 
AccueilPortailCalendrierFAQGalerieRechercherS'enregistrerConnexionmes images

Partagez | 
 

 Détecter le cancer de la prostate grâce à la sarcosine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jackynou
Admin


Nombre de messages : 593
Age : 68
Date d'inscription : 05/03/2008

Feuille de personnage
JEUX DE ROLE:

MessageSujet: Détecter le cancer de la prostate grâce à la sarcosine   Mar 17 Fév - 14:14

Détecter le cancer de la prostate grâce à la sarcosine

Cette substance, facilement dosable dans l'urine, permet d'identifier les tumeurs de la prostate nécessitant un traitement immédiat et puissant. Sa découverte pourrait déboucher sur un test utilisable par les médecins.

Trois chercheurs de l'université d'Ann Arbor dans le Michigan ont découvert une substance, la sarcosine, facilement dosable dans l'urine, qui permet de distinguer chez l'homme une simple hypertrophie de la prostate, d'un cancer localisé ou métastatique de cet organe. Ces travaux importants, pourraient aboutir à la mise au point d'un test permettant d'aider les médecins à distinguer les tumeurs d'évolution lente de celles nécessitant un traitement immédiat et puissant. La revue scientifique britannique Nature ne s'y est pas trompée : elle consacre 35 pages de l'hebdomadaire et un éditorial à cette ­découverte majeure.

Arun Sreekumar qui a dirigé ce travail, a utilisé avec son équipe une série de machines très performantes pour analyser des milliers de substances prélevées dans 262 échantillons de tissus, d'analyse d'urines et de prélèvements sanguins de patients atteints de cancers prostatiques ou au contraire indemnes de cette maladie. Ces appareils de chromatographie et de spectrométrie de masse permettent de séparer et d'identifier la composition atomique de milliers de substances en un temps record, sous le contrôle de puissants ordinateurs.

Dans un premier temps, ils ont ainsi identifié 60 molécules présentes dans les urines des malades atteints d'un cancer localisé ou métastatique de la prostate et absentes des urines des patients ayant une prostate normale. Sur ces 60 «profils» métaboliques suspects, seuls 6 (dont la sarcosine) avaient une concentration de plus en plus élevée lorsqu'on passait des cancers peu agressifs aux tumeurs les plus invasives et métastatiques. Et parmi ces six candidats, c'est la sarcosine qui présente la meilleure corrélation avec la gravité de la maladie.

La sarcosine, qui provient du métabolisme d'un acide aminé, la glycine, est trouvée en concentrations de plus en plus importantes au fil de la progression du cancer de la prostate, et de la survenue de métastases. Elle a aussi été trouvée dans les lignées cellulaires humaines de cancer prostatique conservées dans les congélateurs des laboratoires de recherche. Et lorsque les chercheurs ont ajouté de la sarcosine à des cultures de cellules prostatiques humaines normales, celles-ci sont devenues cancéreuses et ont envahi les boîtes de culture ! Cet ensemble d'éléments laisse à penser que la sarcosine joue un rôle clé dans la transformation et l'agressivité des cellules cancéreuses.


Analyse personnalisée

Il faut dire que le débat qui fait rage depuis plusieurs années entre les urologues et les épidémiologistes à propos du dépistage de ce cancer achoppe justement sur la médiocre performance des tests actuels de détection. Le test le plus pratiqué, le dosage de l'antigène prostatique spécifique (PSA), a été effectué l'an dernier sur 36 % des hommes français et 85 % des 2,7 millions de tests sont prescrits par des médecins généralistes.

Pour être tout à fait complets, indiquons qu'un autre marqueur nommé PCA3, récemment découvert au National Cancer Institute (Bethesda, Maryland) lui aussi dosable dans l'urine permet comme le PSA de prédire qui a ou non un cancer. Une fois objectivée la présence d'un cancer de la prostate, toute la question est de savoir si celui-ci va se tenir tranquille (il faut seulement le surveiller) ou s'il sera agressif et justifierait alors d'une stratégie thérapeutique. C'est bel et bien ce rôle de détecteur de la progression cancéreuse que pourrait tenir la sarcosine, dont le dosage simple dans l'urine est facile à généraliser.

Pour John Wei, l'urologue de l'équipe d'Ann Arbor, «on peut imaginer de combiner les marqueurs actuels de détection et le dosage de la sarcosine, pour établir une analyse individuelle, personnalisée du risque pour chaque malade». La biopsie de la prostate, délicate, angoissante et douloureuse, sera-t-elle un jour remplacée par une batterie de tests ? «Ce serait formidable, mais nous n'en sommes pas encore là ; c'est une possibilité envisageable à l'avenir.»
Revenir en haut Aller en bas
http://handicool.superforum.fr
 
Détecter le cancer de la prostate grâce à la sarcosine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tout ce qu'il faut savoir sur la prostate
» prostate
» Moyens pour détecter la dyslexie ?
» Enfants maltraités : un constat frappant ! (asso enfant bleu)
» Les dangers du surpoids

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICOOL :: Parler de son handicap :: SANTE-MEDECINE :Tout pour être en bonne santé-
Sauter vers: