HANDICOOL

UN FORUM POUR HANDIS ET VALIDES SANS TABOU
 
AccueilPortailCalendrierFAQGalerieRechercherS'enregistrerConnexionmes images

Partagez
 

 LE SIO PROMET UNE LUTTE SANS MERCI CONTRE LES TRICHEURS

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


LE SIO PROMET UNE LUTTE SANS MERCI CONTRE LES TRICHEURS Empty
MessageSujet: LE SIO PROMET UNE LUTTE SANS MERCI CONTRE LES TRICHEURS   LE SIO PROMET UNE LUTTE SANS MERCI CONTRE LES TRICHEURS I_icon_minitimeLun 4 Aoû - 3:40

.
Le Comité international olympique affirme que la politique antidopage sera la plus sévère de l'histoire des Jeux.

Chaque jour qui passe apporte son lot d'athlètes contrôlés positifs. Les Jeux n'ont pas commencé, mais les moyens mis en œuvre par le Comité international olympique et les organisateurs chinois, avec l'aide de l'Agence mondiale antidopage, font déjà tomber quelques fruits pourris. Selon la volonté même de leurs responsables, les Jeux de Pékin seront les plus surveillés de l'histoire olympique.

Ce qui ne veut pas dire qu'ils se termineront sans nouvelles affaires. Car s'il y aura deux fois plus de contrôles à Pékin qu'à Sydney (4 550 contre 2 350), cette intransigeance explique aussi l'inflation de cas enregistrés lors des derniers rendez-vous olympiques d'été : 2 infractions à Atlanta en 1996, 11 à Sydney en 2000, 27 à Athènes en 2004.

Contrôles «intelligents»

La fermeté est de mise avant même le début des compétitions. Depuis 2004, le CIO focalise la lutte sur des contrôles inopinés hors compétition et sur des athlètes ciblés. «Nous avons une liste noire», reconnaît Jacques Rogge, président du CIO. Ces contrôles dits «intelligents», sur la base d'informations transmises notamment par les fédérations internationales, vont se multiplier jusqu'à la fin des Jeux.

Depuis Athènes, les tests de détection des produits dopants (EPO, testostérone, etc.) se sont perfectionnés, mais certains restent néanmoins imparfaits. La méthode d'analyse de l'hormone de croissance, remise en service avant Pékin et annoncée avec fracas par le nouveau patron de l'AMA, John Fahey, suscite ainsi des interrogations, même chez les scientifiques. Et sa fenêtre de détection, trois jours maximum, est loin d'être à la hauteur de l'usage présumé qu'en feraient de nombreux sportifs lors de leur préparation.

La détermination des acteurs de la lutte antidopage n'en est pas moins réelle. Adepte du concept de «tolérance zéro», Jacques Rogge a, en juin dernier, également ajouté à l'arsenal existant une nouvelle règle qui permettra d'interdire à un athlète contrôlé positif aux Jeux de Pékin de participer aux suivants, en 2012 à Londres. Ébranlée par la tricherie avérée de son ancienne icône, Marion Jones, l'institution olympique, attaquée également sur d'autres fronts, plus politiques ceux-là, espère que ces mesures la mettront à l'abri d'une nouvelle forte secousse.

» DOSSIER SPECIAL - Jeux Olympiques
Revenir en haut Aller en bas
 
LE SIO PROMET UNE LUTTE SANS MERCI CONTRE LES TRICHEURS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remède naturel ou sans danger contre les oxyures ?
» Lutte contre les pollutions diffuses
» La lutte contre les infections urinaires
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» mayonnaise sans huile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICOOL :: HORIZON EVASION PORTRAIT LES GENS SPORTS : On s’oxygène, différents sujets concernant les sports et loisirs-
Sauter vers: