HANDICOOL

UN FORUM POUR HANDIS ET VALIDES SANS TABOU
 
AccueilPortailCalendrierFAQGalerieRechercherS'enregistrerConnexionmes images

Partagez | 
 

 les handicapés dans la rue pour un "revenu d'existence"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jackynou
Admin


Nombre de messages : 593
Age : 68
Date d'inscription : 05/03/2008

Feuille de personnage
JEUX DE ROLE:

MessageSujet: les handicapés dans la rue pour un "revenu d'existence"   Dim 28 Mar - 12:10

les handicapés dans la rue pour un "revenu d'existence"

Le mouvement Ni pauvres ni soumis a appelé à une mobilisation nationale. En 2008 (sur la photo), une initiative similaire avait remporté un franc succès.
A l'appel de "Ni pauvres ni soumis", ils exigent une revalorisation de l'allocation adulte handicapé.
Le mouvement "Ni pauvres ni soumis" (NPNS), qui rassemble une centaine d'associations de personnes handicapées ou malades, souvent touchées par la pauvreté, appelle à manifester ce samedi partout en France. Il réclame un "revenu d'existence" au niveau du Smic.
Pendant sa campagne, le président de la République Nicolas Sarkozy avait promis de revaloriser de 25% d'ici 2012, l'Allocation adulte handicapés (AAH), touchée par environ 850 000 personnes en France, elle reste en-dessous du seuil de pauvreté, déplore le collectif.
Faut d'avoir appliqué cette revalorisation, le ministre du Travail, Eric Woerth et la secrétaire d'Etat à la Famille Nadine Morano ont affirmé ce samedi qu'ils tiendraient l'engagement présidentiel de rehausser de 25% l'allocation adulte handicapés d'ici 2012.
L'AAH est aussi en train d'être réformée pour favoriser l'accès à l'emploi des handicapés. Elle sera portée 696,63 euros par mois au 1er avril, puis 711,95 euros au 1er septembre, selon un décret publié mercredi, alors que le seuil de pauvreté est d'environ 900 euros par mois (Insee).
"Ce n'est pas suffisant, nous demandons la mise en place d'un véritable revenu d'existence pour les personnes qui ne peuvent pas ou plus travailler", explique le président de l'Association des paralysés de France (APF) Jean-Marie Barbier.
"Un revenu au moins égal au Smic"
En mars 2008, NPNS avait organisé une grande manifestation à Paris, qui avait rassemblé 35 000 personnes selon les organisations, 16 500 selon la police, pour réclamer, déjà, un revenu au niveau du Smic. Pour Jean-Marie Barbier, depuis cette date, "les choses n'ont pas bougé" pour les handicapés.
Dénonçant "l'extrême pauvreté" des personnes handicapées ou victimes de maladies invalidantes, NPNS demande un revenu qui soit "au moins égal" au Smic, et qui ne dépende pas des ressources du conjoint et quel que soit le lieu de vie.
Nécessaire aussi selon le mouvement, l'augmentation du seuil d'accès à la Couverture médicale universelle (CMU) complémentaire (fixé à environ 600 euros pour une personne seule) pour que ceux qui bénéficient de l'AAH puissent en profiter.
Enfin, NPNS exige le retrait des franchises médicales, de l'augmentation du forfait hospitalier et de l'imposition fiscale des indemnités journalières de maladie, dont "les personnes handicapées sont les premières victimes", selon M. Barbier.
Actuellement avec 682 euros d'AAH, "le 15 du mois, il ne me reste plus rien", témoigne Frédéric, 49 ans, séropositif, cité par NPNS. "Une fois que j'ai payé mon loyer parisien, les factures EDF, le téléphone et ma mutuelle (70 euros par mois), cela devient très compliqué pour vivre!", explique-t-il.
Samedi à Paris, les manifestants sont appelés à venir "piétiner" sur le Parvis des Droits de l'Homme au Trocadéro, pour symboliser "l'immobilisme" du gouvernement sur la question des ressources. Dans une vingtaine de villes, rassemblements, manifestations ou votations citoyennes sont organisés.
Revenir en haut Aller en bas
http://handicool.superforum.fr
Jackynou
Admin


Nombre de messages : 593
Age : 68
Date d'inscription : 05/03/2008

Feuille de personnage
JEUX DE ROLE:

MessageSujet: Re: les handicapés dans la rue pour un "revenu d'existence"   Dim 28 Mar - 12:12

Je pense que le terme de "revenu d'existence" est un terme maladroit. En effet, il suppose que le fait d'être en situation de handicap puisse donner droit à un salaire. Ce collectif n'est pas représentatif de la majorité des personnes handicapées qui demandent à se fondre dans la société, à travailler, à vivre tout simplement. L'opinion publique lambda n'a aucune idée du quotidien d'une personne handicapée car elle croit souvent à tort que son fauteuil roulant, sa voiture aménagée, ses équipements techniques sont intégralement remboursés par la sécurité sociale! Grossière erreur! Par exemple, pour aménager sa voiture il faut parfois débourser de sa poche autant que le prix d'achat de la voiture elle-même, idem pour les fauteuils électriques. Rappelons aussi qu'il y a de multiples formes de handicap et autant de situations différentes, que l'absence de CMU est un héritage de Jospin et de Martine Aubry. Toutefois, je trouve toujours indécent ces personnes qui se permettent de juger car il faudrait les mettre ne serait-ce qu'une heure dans un fauteuil roulant pour qu'ils se rendent compte de l'énergie qu'il faut déployer pour prendre les transports souvent inaccessibles, traverser une rue où le trottoir n'a pas été abaissé, faire ses courses dans un supermarché, etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://handicool.superforum.fr
 
les handicapés dans la rue pour un "revenu d'existence"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Australien passe une semaine dans un arbre pour échapper
» Il avait installé une caméra dans les WC... pour filmer les fesses de ses collègues
» Ou placer une coque dans la voiture pour un long trajet?
» long voyage pour nourrisson de 6 mois
» Augmentation de la subvention handicapé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICOOL :: ACTUALITES - Actualités sous toutes ses formes en bref enquête focus-
Sauter vers: